Arthrite rhumatoïde – Madrid

Je m'appelle Rafael, j'ai 65 ans (février 2017) et j'habite à Madrid. À 40 ans j'ai été diagnostiqué d'arthrite rhumatoïde. Pendant 2 ans j'ai pris des anti-inflammatoires de plusieurs marques, dont l'un d'entre eux m'a provoqué un ulcère à l'estomac. Ça m'a énormément alarmé car mon estomac avait toujours marché parfaitement. Quand j'ai dit à mon docteur que ces médicaments me produisaient le plus grand mal, il m'a parlé clair me disant que l'arthrite rhumatoïde dont je souffrais était une maladie dégénérative et incurable, et qu'avec le temps mes articulations commenceraient à s'atrophier et se déformer. Ça m'a beaucoup alarmé, car jusqu'à ce moment là je n'avais pas eu besoin de docteurs. J'étais quelqu'un en très bonne santé. Je n'avais jamais rien eu, je n'avais même pas pris une aspirine avant mes 40 ans.
Quand on m'a dit que mon problème n'avait pas d'espoir de guérison j'ai commencé à me renseigner sur d'autres options en dehors de la médecine allopathique. En 1993 j'ai consulté un expert en médecine naturelle et il m'a fourni un régime qui a stoppé la souffrance que j'avais avec mon arthrite. Je me suis beaucoup amélioré rien qu'avec le régime et en buvant beaucoup d'eau. Le régime consistait essentiellement à supprimer tout ce qui nuisait à la maladie, les fritures, les aubergines, les lentilles, les tomates, les viandes, hormis le poulet rôti, et essentiellement deux litres d'eau par jour. Mais j'avais de temps en temps des crises qui semblaient faire revenir la maladie, surtout en hiver. Deux années après avoir commencé ce régime, qui me semblait bon, j'ai compris l'importance de l'alimentation pour rétablir ma santé. En 2012 j'ai entendu parler du MMS, qui semblait pouvoir m'aider avec ma maladie. Je m'en suis procuré et j'ai commencé à me traiter avec le chlorite de sodium, avec les renseignements d'Andreas Kalcker sur YouTube, ce qui m'a rétabli considérablement. J'en ai pris en trois phases de 40 jours, avec 15 jours de repos entre une phase et une autre. Je le prenais de cette manière :
Premier jour, 1 goutte de chlorite activée avec 1 goutte d'acide citrique; le deuxième jour, deux gouttes de chaque; le troisième jour 3 gouttes de chaque; le quatrième jour 4 gouttes de chaque, et j'en suis resté à cette dose les 36 jours suivants. J'ai supprimé de mon alimentation tous les jus qui avaient de l'acide citrique. Les intervalles de temps entre chaque prise étaient de 3 heures. Dans cette période de 40 jours je n'ai pas ressenti une nette amélioration, c'est pourquoi j'ai arrêté pendant 15 jours et j'ai recommencé une nouvelle période de 40 jours de la même manière que la précédente. J'ai refait une pause de 15 jours pour répéter la troisième phase de la même manière.
Pendant la deuxième phase de 40 jours j'ai voulu monter à 6 gouttes mais ça ne m'a pas fait de bien, je me sentais mal, et j'ai baissé à nouveau à 4 gouttes, ce qui était plus supportable pour moi.
Il faut dire que je n'ai plus eu de crises d'engourdissement ni de douleurs.

Rafael del Río Castro
rafsal20@gmail.com
Madrid